Consulting, services, computer engineering. Implementation of technology solutions and support for businesses.

User Rating: 5 / 5

Star ActiveStar ActiveStar ActiveStar ActiveStar Active
 

Chiffrement de bout en bout Whatsapp Signal Telegram Snap: et Fialka ?

 

Vous connaissez le chiffrement de bout en bout entre les applications de communication Whatsapp, Signal, Telegram,  Snap, ... Dont certaines peuvent être déchiffrées. Mais connaissez vous le chiffrement de bout en bout Fialka ?

C'est une machine de chiffrement /déchiffrement utilisée pendant la Guerre Froide. Un peu comme sa cousine américaine Sigaba, ou allemande Enigma, qui a donné son nom à Enigmail

De nos jours, lorsque l'on développe une application avec un bouton "like", imaginez que derrière ce bouton "like", il y a ce genre de machine qui se met en marche lorsque l'on clique sur ce bouton like, ça chiffre et envoie une quantitié astronomique d'informations chiffrées en 1/10eme de secondes à l'autre bout du cloud! Et à l'autre bout du cloud, cette information chiffrée est aussi déchiffrée en 1/10eme de secondes! C'est beau le progrès 

Cela fait des annés que je rêvais de voir une Fialka en vrai! Merci Stéphanie M qui en a apporté une à l'exposition Les invisibles de la guerre froide kgb et stasi au marché Dauphine !

 

Une question? Posez-la ici

Besoin d'aide avec le chiffrement? Contactez l'asso LHGM 

Tadaaaa! LA fameuse M125 dans toute sa splendeur! Que d'émotions quand je l'ai vue, à 30 cm! J'imaginais l'opérateur taper sur le clavier les messages à transmettre... J'imaginais les roues tourner pour chiffrer les caractères tapés au clavier (Comme quand on tape des messages Whatsapp Signal Telegram Snap sur son téléphone), les messages chiffrés arrivant sur bandes perforées automatiquement déchiffrés... A l'époque, avec de telles pièces métalliques, les risques d'injecter une backdoor pendant le chiffrement étaient plutôt faibles ;)

Fialka M125 Chiffrement de bout en bout Whatsapp Signal Telegram Snap et Fialka 300b

La machine a un lecteur de carte à gauche qui agit comme une roue supplémentaire (statique). Il se compose d'une matrice de contact 30 x 30 et permet de modifier ses permutations dans le cadre de la clé quotidienne. Le lecteur de carte est comparable (mais cryptographiquement plus fort que) le plugboard de l'Enigma.

Comme l'Enigma, le courant électrique entre dans les roues par la droite via un disque statique (la roue d'entrée). Le trajet du courant est renvoyé à travers les roues au moyen d'un réflecteur à gauche. Contrairement à Enigma cependant, sur lequel une lettre ne peut jamais être encodée sur elle-même, Fialka dispose d'un «circuit magique» intelligent (allemand: Dreipunktschaltung) qui permet à une lettre d'être encodée sur elle-même.

 

Une question? Posez-la ici

Besoin d'aide avec le chiffrement? Contactez l'asso LGHM

Des variantes spécifiques à chaque pays ont été faites pour les différents pays du Pacte de Varsovie. Ceux-ci avaient des claviers et des têtes d'impression adaptés à la langue locale. En outre, les roues de chiffrement avaient un câblage spécifique au pays, de sorte que, à la pièce, les différents pays ne pouvaient pas communiquer entre eux en utilisant Fialka.

 

Le clavier de 30 caractères est situé à l'avant de la machine, avec une barre d'espacement noire devant. Lors de la saisie d'un message, un support de copie peut être facilement soulevé pour contenir le formulaire de message. Une règle maintient le formulaire en place et peut être utilisée comme pointeur en le déplaçant de haut en bas. A l'avant à droite se trouve un lecteur de bande papier couplé mécaniquement au clavier. Il est utilisé pour lire les messages précédemment enregistrés. À droite du support de copie se trouve le sélecteur MODE.

 

 

Une question? Posez-la ici

Besoin d'aide ?

Le M-125 utilise 10 roues de chiffrement, dont chacune a 30 contacts électriques à face plate d'un côté et 30 contacts à ressort de l'autre côté. Les 30 positions de chaque roue sont marquées des 30 lettres de l'alphabet russe, dans le sens des aiguilles d'une montre (vu à partir du disque d'entrée)

Contrairement à la machine allemande Enigma de la Seconde Guerre mondiale, qui présentait sa sortie sur un panneau de 26 lampes, la Fialka peut imprimer sa sortie directement sur une bande de papier pouvant être utilisée directement dans un télégramme. En outre, la machine pourrait également perforer le message dans une bande de téléimprimeur standard à 5 niveaux.

 

  

Cet article reflète exclusivement l'opinion de ses auteurs et n’engage en aucune façon Consultingit. Remerciements aux contributions de Cryptomuseum. J'espère que ça vous a plu. Vos commentaires/remarques sont les bienvenus:

 

 

Add comment


Security code
Refresh

on Google+