Consulting, services, computer engineering. Implementation of technology solutions and support for businesses.

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive
 

Sommaire

  • Les pays qui censurent The Pirate Bay
  • Pourquoi faut-il maquiller son adresse IP ?
  • L’intérêt de The Pirate Bay
  • Une liste de proxies pour accéder au site
  • Configurer soi-même son propre
    proxy avec NGINX
  • Le VPN premium conseillé
  • Le site miroir qui copie Pirate Bay
  • La méthode TOR

The Pirate Bays, pour ceux qui ne connaissent pas ce site, est une sorte d’annuaire des torrents sur internet. Le site ne propose à proprement parler pas les torrents : simplement il les liste de manière complète, ce qui permet à tout un chacun d’aller piocher et récupérer les fichiers qu’il cherche.

Les torrents permettant parfois d’obtenir des documents copyrightés, les autorités judiciaires ont fait la course à THE PIRATE BAYS, ou plutôt la chasse, d’où la difficulté aujourd’hui de trouver ce site sur la toile. De plus en plus de FAI censurent ce site et ne le proposent plus à l’affichage (une “erreur de connexion” s’affiche sur votre écran d’ordinateur lorsque vous tentez de joindre l’adresse de leur site, ou tout simplement parfois le nom de domaine est saisi par la justice).

Cette “traque” est si bien menée qu’au jour d’aujourd’hui, pour être franc, j’aurais vraiment du mal à vous dire quel est le nom de domaine officiel de The Pirate Bays. Alors les internautes “moyens” non férus d’informatique, n’en parlons pas !

Normalement, l’URL officielle du site est thepiratebay.org, mais vous constaterez comme moi si vous tentez d’y accéder… qu’il est justement inaccessible.

Thepiratebay.org inaccessible
Thepiratebay.org inaccessible

Comment telecharger sur the pirate bays

Si vous ne pouvez pas accéder à The Pirate Bays, c’est que le site est bloqué dans de nombreux pays. Actuellement il est bloqué dans les pays suivants :

  • Royaume-Uni
  • Belgique
  • Australie
  • Argentine
  • Autriche
  • Les Pays-Bas
  • Chine
  • Danemark
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Portugal
  • Russie
  • Norvège
  • Espagne
  • Arabie Saoudite
  • Turquie
  • Suède

Le site officiel de Pirate Bay est bien thepiratebay.org, il est bien en fonctionnement. Mais s’il est bloqué chez vous, c’est soit par votre FAI, soit par votre université, soit par votre entreprise selon votre lieu de connexion.

Alors comment faire ?

⇒ Vous ne pouvez pas accéder à The Pirate Bays ?

Il existe une solution toute simple pour contourner ce problème : c’est d’utiliser un site proxy. Un site proxy est un site relayé par un proxy : il contourne le blocage fait par les FAI, puisqu’il n’est pas situé à la même adresse que celle connue par le FAI.

La définition est très bien expliquée par NordVPN, l’un des deux VPN que nous conseillons sur Des Geeks et des lettres :

Définition du site proxy par NordVPN
Définition du site proxy par NordVPN

Comment utiliser the pirate bays

Bien entendu, si vous avez les moyens de vous payer un VPN (moins de 5 euros par mois pour un abonnement d’un an), l’utilisation de NordVPN est bien entendu le plus simple pour le téléchargement et l’accès à des sites censurés. NordVPN, je le rappelle, met à votre disposition un plugin pour votre navigateur web qui vous permet de surfer à-la-volée sur un proxy privé. Les proxies privés de NordVPN sont donc à votre disposition gratuitement et vous permettent de changer immédiatement d’adresse IP, sans avoir à lancer le VPN si vous ne le désirez pas.

Leur VPN, au passage, chiffre votre connexion en plus de vous faire changer d’adresse IP. Trois de leurs serveurs sont doublement sécurisés puisqu’ils vous font passer en plus par les serveurs TOR. Bref NordVPN c’est du lourd.

Trois flèches vers le bas

Accéder quand même à “The Pirate Bay”


Pourquoi tant de problèmes pour accéder à PIRATE BAY ?

Comment fonctionne ThePirateBay et qu’est-ce qui en fait un service si attractif ?

The Pirates Bay reste l’un des sites peer-to-peer les plus populaires pour les fans du partage de fichiers en ligne. En 2017, digitalmusicnews.com a annoncé que le nombre d’utilisateurs du site Pirate Bays avait dépassé les 300 millions. Ce site fournit des fichiers partagés sur la base de la technologie du protocole BitTorrent, ce qui signifie que les utilisateurs doivent installer un client BitTorrent avant de pouvoir commencer à télécharger et partager des fichiers. Heureusement, il y a une abondance de programmes gratuits disponibles sur internet.

Un fichier torrent contient lui-même les métadonnées du fichier parent, telles que que sa taille et son emplacement de stockage. Ce sont ces fichiers torrent qui peuvent être localisés sur The Pirates Bay. Il s’agit donc d’une énorme base de données torrent où vous trouverez toutes les métadonnées dont vous avez besoin pour télécharger de la musique, des vidéos, des logiciels et des jeux. Bien qu’il s’agisse des types de médias les plus populaires, les index torrents du site couvrent toute la gamme des types de fichiers, des PDF aux images, en passant par les conceptions d’imprimantes 3D.

PiratesBay a vu le jour en 2003, ce qui en fait l’un des premiers index de torrents à être mis en service. Le site est le résultat d’un effort de collaboration entre différents défenseurs suédois de la lutte contre le droit d’auteur et de la liberté d’internet. Parmi eux, les principaux fondateurs de Pirate Bay étaient Fredrik Neij et Gottfried Svartholm, plus connus dans les communautés de partage de fichiers par les identifiants en ligne “TiAMO” et “anakata”. La Motion Picture Association of America leur a rapidement décerné le titre de criminels pour les efforts qu’ils ont déployés afin d’aider les utilisateurs à diffuser en ligne du matériel protégé par le droit d’auteur.

Il faut dire qu’une grande partie du contenu le plus populaire partagé par les utilisateurs de ThePirateBay.org est protégé par le droit d’auteur, et le téléchargement de ce matériel est un acte délictuel dans les territoires où la protection du droit d’auteur est appliquée. Ces utilisateurs peuvent faire l’objet d’une arrestation suivie de poursuites pénales et d’amendes. Les dangers posés par de tels litiges incitent fortement les utilisateurs de ces pays à protéger leur identité à tout moment s’ils veulent tirer le meilleur parti de ThePirate Bay.

Demandez à n’importe quel utilisateur expérimenté de Pirate Bay et ils vous diront que la meilleure façon de rester protégé lors de l’utilisation du site est de garder votre activité intraçable avec l’utilisation d’un réseau privé virtuel, ou VPN. Un VPN fonctionne en dissimulant efficacement votre adresse IP de sorte qu’il devient impossible de surveiller votre utilisation de bande passante et de la retracer jusqu’à son point d’origine. Il s’agit d’un simple logiciel qui fonctionne sur votre ordinateur et d’autres appareils en ligne pour acheminer tout votre accès internet. Ces VPNs constituent un investissement essentiel pour quiconque cherche à accéder à du contenu de Pirate Bay.

Pourquoi choisir ThePirateBay ?

Bien qu’il n’y ait pas de pénurie de sites torrent concurrents que vous pourriez utiliser, il y a une raison pour laquelle The Pirate Bay reste la base de données torrent la plus populaire sur internet. Elle dispose d’une excellente interface facile à naviguer et, plus important encore, elle possède l’une des collections de fichiers torrent les plus vastes et les plus diversifiées disponibles sur internet pour le téléchargement.

Sur la page de chaque torrent, vous trouverez une section de commentaires avec les avis utiles des utilisateurs qui peuvent vous aider à établir la qualité et la pertinence d’un torrent, ainsi que ses spécifications techniques. S’il s’agit du bon fichier pour vous, cliquez simplement sur télécharger le fichier torrent, et votre client BitTorrent ouvrira le lien magnétique puis commencera le téléchargement.

Il n’y a rien d’illégal dans le partage de fichiers libre de droit, tout comme il n’y a rien d’illégal à acheter un film. C’est la violation du droit d’auteur qui est le délit ici. Tant que vous gardez cela à l’esprit lors du torrenting, il n’y a aucune raison pour que vous rencontriez des problèmes.

1 ⇒ Une autre solution pour accéder à The Pirate Bays:

Il existe un site qui recense la liste des serveurs proxy copiant le site The Pirate Bays sur un autre serveur.

Je m’explique :

  • Un serveur proxy n’est autre qu’une machine située entre votre navigateur internet et le réseau web que vous utilisez.
  • Cette machine stocke localement une copie des pages web ou du site complet
  • Vous pouvez accéder ainsi rapidement à un site qui normalement se trouve à un autre endroit, à une autre adresse.
  • Le site que je vous propose stocke une multitude de copies de The Pirate Bays, mises à jour quotidiennement, pour justement éviter la censure du site principal

Ce site c’est → The Proxy Bay ←.

Il affiche une liste d’une vingtaine de sites proxy gratuits, localisés en France, aux Etats-Unis ou en Angleterre, copiant le site officiel The Pirate Bays.

Vous allez vous dire “gratuits”… rien n’est totalement gratuit en ce bas monde.

En effet, attendez-vous à avoir l’inconvénient de sites publicitaires qui s’affichent lorsque vous utilisez ces sites alternatifs. Mais ce moyen reste très efficace pour accéder à The Pirate Bays.

Quelques alternatives à ce site existent, dont → Torrents.io ← qui lui aussi recense une liste de sites proxy mis à jour toutes les heures, ou encore → Proxylist ←.

Les sites proxy sont les méthodes les plus simples pour contourner le blocage.

Si vous voulez participer, vous pouvez également créer votre propre site proxy. Il existe des instructions pour configurer un proxy simple (utilisant un script PHP) et une méthode avancée utilisant NGINX comme proxy inverse: voir les instructions ci-dessous.

Ce guide vous expliquera comment configurer votre propre site proxy Pirate Bay

Un site proxy aidera les utilisateurs dans les pays où The Pirate Bay a été bloqué.

NGINX est notre méthode recommandée pour configurer un proxy car elle est rapide, nécessite peu de ressources et possède de nombreuses fonctions avancées de proxy inverse. Vous aurez besoin d’un serveur avec un accès root pour compiler et utiliser NGINX. N’utilisez pas un binaire précompilé (par exemple, un paquet d’installation apt-get) car il n’aura pas les modules requis.

NGINX

Compilez et installez NGINX. Pour ce faire, nous devons d’abord installer quelques paquets.

Si vous utilisez un système d’exploitation basé sur Debian (par exemple Ubuntu), exécutez ceci :

apt-get install install libpcre3 libpcre3-dev zlib1g zlib1g zlib1g-dev openssl libssl-dev gcc make git

Si vous utilisez un OS basé sur Red Hat (par exemple Centos), exécutez ceci :

yum install -y zlib zlib zlib-devel pcre prce-devel openssl openssl-devel gcc make git

Maintenant que les paquets sont installés, nous allons télécharger le code source de NGINX dans le répertoire /tmp/nginx et le compiler.

Vous pouvez trouver la dernière version ici.

mkdir -p /tmp/nginx;cd /tmp/nginx
wget https://nginx.org/download/nginx-1.16.0.tar.gz

Téléchargez le module de substitutions afin de faire des remplacements texte et regex avec le proxy.

Clonez le dépôt Github avec la commande suivante.

git clone git://github.com/yaoweibin/ngx_http_substitutions_filter_module.git

Extrayez la source.

tar xzvf nginx-1.16.0.tar.gz;cd nginx-1.16.0

Maintenant nous pouvons configurer NGINX. Vérifiez que le chemin du dossier du module de substitutions est correct.

Voir ce lien pour plus d’options de configuration.

./configure –with-http_ssl_module –add-module=/tmp/nginx/ngx_http_substitutions_filter_module

Maintenant nous pouvons compiler et installer NGINX. Il sera installé dans /usr/local/nginx/ par défaut.

make && make install

Vérifiez si NGINX fonctionne en le démarrant. Attention : Si vous êtes connecté en tant que root, vous n’avez pas besoin de la commande sudo

sudo /usr/local/nginx/sbin/nginx

Vérifiez si cela fonctionne en tapant l’adresse IP de votre serveur dans votre navigateur Web. Vous devriez voir le message “Welcome to NGINX !”. Si ça marche, arrêtez NGINX avec la commande suivante pour que nous puissions le configurer.

sudo /usr/local/nginx/sbin/nginx -s stop

Renommez le fichier de configuration par défaut pour que nous ayons une copie de la configuration originale.

cd /usr/local/nginx/conf;mv nginx.conf nginx.conf nginx.conf-backup

Copiez la configuration suivante et insérez-la dans nginx.conf en utilisant un éditeur de texte tel que nano ou vi.

Pour plus d’informations sur la configuration de NGINX, voir ce lien.

worker_processes auto;
events {worker_connections 1024;}
http {
include mime.types;
default_type application/octet-stream;
sendfile on;
gzip on;
server {
listen 80;
server_name yourdomain.com;

location / {
proxy_pass https://thepiratebay.org/;
proxy_set_header Accept-Encoding “”;
proxy_set_header Host thepiratebay.org;
proxy_set_header CF-Connecting-IP “”;

subs_filter ‘<a href=”/help” title=”How do I download?”>How do I download?</a>’ ‘<a href=”https://proxybay.app” title=”Proxy List”>More Pirate Bay Proxy Sites</a>’;
subs_filter ‘<a href=”/login” title=”Login”>Login</a> |’ ”;
subs_filter ‘<a href=”/Inscription” title=”Inscription”>Inscription</a> |’ ”;
subs_filter ‘thepiratebay.org’ $host;
}
location /login {return 403;}
location /Inscription {return 403;}
}
}

2 ⇒ VPN premium conseillé pour télécharger tranquillement

  • 6 connexions simultanées sur différents appareils
  • Confidentialité – aucun journal d’activité de l’utilisateur
  • Vitesse rapide avec plus de 5100 serveurs répartis sur 62 sites différents
  • Streaming et Netflix autorisés (déblocage)
  • Fonctionne en Chine (le cas échéant)
  • Blocage intégré des publicités et des logiciels malveillants
  • Garantie de remboursement de 30 jours
  • Chat en direct 24h/24 et 7j/7
  • Serveurs spécialisés pour le P2P, Onion over (TOR) et Double VPN pour un doublement de votre chiffrement lors de sessions sensibles
Icone le meilleur vpn
Alternatives à the pirate bays

Agrandir l’image

3 ⇒ Le site miroir qui copie The Pirate Bays

Au début j’ai cru que ce site était tout simplement le site officiel de The pirate bays, mais non, pas du tout : c’est un site miroir !

Expliquons le terme de “miroir” : c’est tout simplement un serveur proxy de la même nature que ceux listés dans la solution d’au-dessus. Il est hébergé dans un pays qui ne censure pas internet et qui ne censure pas non plus les noms de domaine. Relayé par un proxy, il rend accessible The Pirate Bays mis à jour en temps réel.

Voici son adresse : → https://thepiratebay3.org/

Là encore, des pubs pénibles mais rien de gravissime.

4 ⇒ La méthode TOR

Il existe d’autres méthodes alternatives. TOR en est une. Nous l’avons présenté dans notre article 3 solutions originales pour être anonyme sur internet. Il s’agit d’un système de noeuds sur internet, relayés par des proxy, vous permettant au bout du compte de passer les censures web.

TOR se présente sous la forme d’un tout nouveau navigateur sur votre ordinateur (à télécharger sur le site officiel). Il est disponible pour Windows mais aussi Linux, système d’exploitation conseillé pour plus d’anonymat.

Une fois installé, vous pourrez accéder à The Pirate Bays en utilisant son URL cryptée : uj3wazyk5u4hnvtk.onion

L’inconvénient de cette solution, c’est sa lenteur handicapante.

Les +

Ce qui fait peur, c’est qu’on se rend compte qu’il est très facile, pour le gouvernement mais aussi nos FAI, de censurer un site web s’ils en ont envie…

Les –

Même le patron de Google, en 2011, a crié au scandale en dénonçant la censure et en affirmant que Google ferait tout pour éviter que le site Pirate Bay ne tombe aux oubliettes !

Des Geeks et des lettres – Test et Avis Accéder quand même à The Pirate Bays

Notre avis: Alors que The Pirate Bay est encore considéré comme le bastion du partage illimité, il n’est plus aussi ouvertement rebelle qu’il l’était autrefois. 20 années d’existence, c’est déjà un exploit pour tout site web, mais encore plus pour un site pirate, compte tenu des pressions juridiques croissantes.

RatingEvaluation 4.4 étoiles
4.4 / 5(41Votants)

This Browser is not good enough to show HTML5 canvas. Switch to a better browser (Chrome, Firefox, IE9, Safari etc) to view the contect of this module properly

on Google+