Consulting, services, computer engineering. Implementation of technology solutions and support for businesses.

User Rating: 5 / 5

Star ActiveStar ActiveStar ActiveStar ActiveStar Active
 

 

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy, préparation CTF

 

Avec une des application forensique préférée de l'équipe CTF LGHM : Autopsy

pwne les tous

 

Une question? Posez-la ici

Besoin d'aide?

 

La capture du drapeau ou « capturez le drapeau » (souvent abrégé en CTF pour Capture the Flag), est un mode de jeu par équipe . Ce type de jeu a été adapté dans divers domaines ainsi qu'en cybersécuritévoir https://fr.wikipedia.org/wiki/Capture_du_drapeau certains pour passer le temps font des mots croisés, d'autres du sudoku, nous c'est du CTF :-)

Comment devenir pentesteur? Résoudre les énigmes CTF, et c'est facile avec l'outil pwnator LGHM by Ponemon technologies qui est un framework qui résume les principales étapes du pentest. Ideal pour récolter un max de points lors des épreuves CTF dans les conférences infosec . Mais avant, il faut s'entrainer: Pour commencer, voici comment obtenir un code de parrainage hack the box

 

Bienvenue dans cette découverte Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autiopsy. But du CTF: trouver des flags dans une machine Windows . C'est parti!

  

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy : Qu’est-ce qu’Autopsy?


Plate forme open source pour faire de l’investifation numérique
Logiciel pour analyser des disques durs, des telephones portables, clés usb etc.
Il a été créé pour
-sa facilité d’utilisation
-résultats rapides
-possibilités d’extensions : avec les plug-ins et frameworks
-gratuit à télécharger
-support (payant) si besoin auprès de consultingit

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy : Main UI interface générale

 

Analyse forensique informatique analyse forensique d un syst me Windows avec Autopsy UI

Au lieu de la ligne de comande de Sleuth Kit, on a maintenant une belle interface montrant les fichiers trouvés de la sources, ainsi que leurs méta datas.

Historique des versions
En 2001, la 1ere version open source de Brian Carrier voit le jour
Il s’agit d’une interface qui facilite les commandes à taper de Sleuth Kit, au début il n’y avait qu’une version Linux et OSX.
En 2012, la version 3 est réalisée par Basis Technology
-Reconstruire depuis 0 en tant que plate-forme
-Version Windows
-Automatisée
-Projet financé en partie par l’armée américaine

Basis Technology est le 1er développeur d’Autopsy
Brian Carrier supervise le groupe Forensique Investigations

Autopsy est construit en parallèle des activités d’investigations numériques de Basis Technology .

Création du logiciel « Cyber Triage incident response ».

 

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy : déroulement du CTF

 

-Découverte et installation (15 minutes)
-Révisions sur projet étude de cas et Sources de données (30 minutes)
-Les bases de l’interface (30 minutes)
-Analyse des sources de données et découvertes des flags(5 heures)
-Notes, commentaires et reporting (30 min)

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy : concepts de base

Workflow de base

Tout commence en créant un nouveau « case » , ou nouveau « projet »

Il a un nom et on sauvegarde ce projet dans un répertoire

Ensuite on ajoute les sources de données :

Ca sera par exemple une image disque, ou des fichiers d’un répertoire

Visualisation des données analysées

Marquer/Taguer les fichiers

Dès que l’on trouve quelquechose d’intéréssant, on peut taguer en fonction de ce que c’est, grace à des boomarks pré établis : exemple, si on tombe sur de l’exploitation d’enfants.

Génération du rapport final

Présentation des trouvailles à la direction lors de la réunion de restitution

Type de déploiements : desktop single user ou cluster multi user

Single user, utilisateur unique :
Les projets cas ne peuvent être ouverts que par une seule personne à la fois.
Sur un seul ordinateur
Le lancement d’autopsy lancera tous le services automatiquement (base de donnée, indexation texte…)

Projets cases à plusieurs
Ces projets cases peuvent être ouverts par plusieurs utilisateurs en même temps
« Auto ingest » analyses 24x7 en continu par tous les nœuds du cluster
Analyse plus rapide grace à la base de données

Ensuite on ajoute les sources de données :

Ca sera par exemple une image disque, ou des fichiers d’un répertoire

Visualisation des données analysées

Marquer/Taguer les fichiers

Dès que l’on trouve quelquechose d’intéréssant, on peut taguer en fonction de ce que c’est, grace à des boomarks pré établis : exemple, si on tombe sur de l’exploitation d’enfants.

Génération du rapport final

Présentation des trouvailles à la direction lors de la réunion de restitution

Type de déploiements : desktop single user ou cluster multi user

Single user, utilisateur unique :
Les projets cas ne peuvent être ouverts que par une seule personne à la fois.
Sur un seul ordinateur
Le lancement d’autopsy lancera tous le services automatiquement (base de donnée, indexation texte…)

Projets cases à plusieurs
Ces projets cases peuvent être ouverts par plusieurs utilisateurs en même temps
« Auto ingest » analyses 24x7 en continu par tous les nœuds du cluster
Analyse plus rapide grace à la base de données

 

Une question? Posez-la ici

Besoin d'aide?

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy : Le dossier central/Central Repository

 

Possibilité de partager le travail via une base PostgreSQL, Solr, ActiveMQ…

La base de donnée enregistre les données des derniers cas projets
Les hashs MD5
Les commentaires
Les SSIDs Wifi

Pourquoi tout ceci est nécéssaire ?
Pour accéder facilement aux anciens projets et retrouver des données similaires. Exemple, si on a déjà vu un fichier similaire dans une autre affaire.
Voir les commentaires associés à d’anciens fichiers qui réapparaissent dans le nouveau cas.
On peut taguer automatiquement certains fichiers s’ils ont été tagués dans d’anciens cas, on voit de suite qu’on à affaire à un nouveau cas similaire.

Centralisation des hashs intéréssants

 

 

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy :  2 Types de base de donnée centralisée supportée : SQLite et PostgreSQL

 

SQLite

Pas besoin d’installations
Peut être utilisé par 1 personne à la fois
Attention, ne pas ruser en la mettant sur un répertoire partagé pour avoir plusieurs analystes travaillant dessus en même temps.

Parfait si on est consultant unique

 

POSTGRESQL

 

Base de données serveur
Peut être utilisée par plusieurs utilisateurs en même temps
On peut utiliser le même serveur pour plusieurs cas projets.

Parfait si on est dans un laboratoire avec plusieurs analystes

maj le 21 avril 2020

Autopsy est principalement développé pour Microsoft Windows, mais la prise en charge sur Linux et macOS est minimale.

Il existe des limitations de fonctionnalités sur Linux et macOS. Ce cours a été initialement écrit en supposant que le joueur exécutait Windows.

Si vous n'avez pas accès à un système Windows, vous pouvez rencontrer des problèmes avec certains des CTFs.

1.4. Installation d’Autopsy

S’installe sur un PC Windows d’examinateur (ou une VM)

On télécharge le MSI, et on double clique en utilisant les valeurs par defaut.

Une installation = 1 repertoire. On peut avoir plusieurs versions d’Autopsy installées en même temps.

Installation sur un cluster : 2 serveurs dédiés avec un stockage NAS

Installation de PostgreSQL et Active MQ sur un serveur
Installation de Solr (index texte) sur l’autre serveur
S’assurer que tous les clients ont accès à la base de données grace au partage UNC.

1.4.1. Configuration en « multi-user »

Aller dans les options, puis la partie multi-users et entrer les noms d’hotes, noms d’utilisateur, IP…

1.4.2. Configurer le répertoire central

Outils/options/répertoire central


Cocher « utiliser un repertoire central »
Choisir ensuite le type de base de donnée
SQlite :

Ou PostgreSQL

 

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy :  2 Types de base de donnée centralisée supportée : Utilisation du traducteur automatique, configuration

 

Pratique quand on doit donner des rapports en français aux avocats.
Il faut utiliser sa clé de traduction Google ou Microsoft, API KEY
Outils/options/Traduction


Installation 
Nous allons maintenant installer Autopsy sur notre ordinateur afin de pouvoir effectuer ultérieurement des activités pratiques.

On a téléchargé le programme d'installation ".msi" dans la section 1.
On l’installe en utilisant les options par défaut.
autopsy-4.15.0-64bit.msi


On lance Autopsy et active le référentiel central à l'aide d'une base de données SQLite à l'emplacement AppData par défaut.

 

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy : Projet étude de cas et Sources de données (30 minutes)

 

Organiser la récupération de données dans un projet cas

Qu’est-ce qu’un projet cas ?

Un groupe de données à analyser

On peut créer différents projets cas en fonction de chaque enquête ou par nom de clients dans une enquête

Un cas projet à la fois car le reporting se fait une fois qu’il est fini.

Les projets cas sont automatiquement sauvegardés.

Nouveau cas

Case/new case

On spécifie le nom du case et le repertoire

En option, on peut renseigner le numéro du case, et le nom, téléphone, email de l’investigateur analyste.

Chaque cas projet a UN repertoire, exemple : c:\cas
En cas de besoin, il est conseillé de créer des sous-repertoires dans ce répertoire , exemple : c:\cas\infos

En environnement partagé, tous les utilisateurs doivent avoir accès au même repertoire partage
Exemple : \\server\cas ou X:\cas

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy : Que contient ce répertoire « cas » ?

 

Un fichier autopsy.db qui est la base SQLite dans laquelle sont stockées toutes les infos (sauf si multi user)
Repertoire Export
Repertoire Reports
Repertoire ModuleOutput (dans lequel les modules écrivent)

 

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy : Les data sources, sources de données

 

Qu’est-ce qu’une data source ?
Images de disques, disques locaux, fichiers locaux, fichiers disques de machines virtuelles, raw (données non structurées) , dumps mémoire (volatility)

Add data source

Le but est d’intégrer la datasource avec tous les fichiers qu’elle contient, pour pouvoir l’analyser
Une colonne est ajoutée à la base de données pour chaque fichier découvert.

Ensuite dans cette colonne on trouve comme données les métadatas des fichiers :
-nom
-nom du repertoire parent
-temps de modification, création
-taille
-permissions…
-hash MD5

La base de données ne contient pas la copie du fichiers, juste les informations du fichier, donc elle reste relativement petite.

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy : Data source: image disque

 

Les formats supportés :
Raw
E01
Raw (iphone, android
Machines virtuelles
On fait pointer Autposy sur le 1er volume, exemple E01, et il découvre tous les autres.

Analyse d’images disque avec The Sleuth KIT (TSK) outil open source utilisé depuis des années.
Analyse du contenu de l’image, detetion du volume système et des partitions disque
Detection des file systems et reconstruction des partitions.
Support de partitions DOS, GPT, Mac, BSD, Solaris

Autopsy montrera les zones du disque qui ne sont pas dans le volume
Chaque volume est analysé comme un file system
Support des file systems :
NTFS
Fat, Fat32, ExFAT
HFS+
ISO9660
Ext2/3/4
YAFFS2
UES

Les fichiers orphelins qui ont été effaces sont accessible dans le repertoire $Orphanfiles

Trouver des fichiers orphelins en FAT peut être long et fastifieux, car chache cluster doit etre lu et analysé. On peut désactiver l’option quand l’image est ajoutée.

Carving : Autopsy peut récupérer des fichiers sans connaitre l’OS, la structure
Par exemple, des JPEG, PDF, Word, exe… Interessant quand le système d’exploitation ne contient plus le pointeur vers le fichier.

Exemple, un fichier est représenté par ses métadatas OS dans ds blocks sur un disque. Sans les métadatas OS, on ne sait plus quels blocs du disque correspondent au fichier.
Le process carving permet de retrouver des fichiers dans ces blocs
Outil carving : PhotoREC , open source, qui fonctionne sur les espaces non alloués
Les fichiers carved sont ajoutés dans le répertoire $CarvedFiles

Le process de carving intervient au moment où sont lancés les « ingest » modules

 

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy : Espace non alloué

 


L’espace non alloué est représenté sous forme d’un fichier dabs ke réoertoire $Unalloc

 

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy : Ajout d’une imager disque


Cocher ici « ignorer les fichiers orphelins dans la FAT »

Limitations : On ne peut pas utiliser la technique d’image surRaid
Raid
Disque sans volumes logiques disques dynamiques
Bitlocker

 

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy :  Data source : local drive

 

disque dur système , c : ou d : ou e :

On peut l’analyser en live (triage) ou via un périphérique USB (pour empêcher l’écriture).
On peut lancer Autopsy depuis une clé USB.

Process identique qu’avec les images disques, on peut scanner les volumes, files systems, ajouter des fichiers à la base de donnée.
On doit être admministrateur pour accéder aux lecteurs
Ne pas retirer la clé USB pendant l’analyse

 

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy :  Création d’un VHD


En même temps que le disque est analysé, on peut en créer une copie virtuelle.
En analysant complètement le disque, on obtient une image complète.
Cliquer « créer image VHD »
Cliquer « update case to use VHD »

 

 

Une question? Posez-la ici

Besoin d'aide ?

 

 

Analyse forensique informatique / analyse forensique d'un système Windows avec Autopsy :  Fichiers locaux

Un petit bonjour aux copains en passant:  Quanthor_ic, Nics, Nofix , SIben, Trollolol, Aswane, Major_Tom, blueshit, PlaidCTF, Corentin , loulous24, Neit, redoste, Ninjarchiviste, S01den, hexabeast, shd33, H4ckd4ddy, Slowerzs, Rocha01Nicolas, ethicalhack3r , SoEasY, Voydstack, Worty, xbquo, Yir, Zarked, Tek_,  SushiMaki, OxUKN, Bdenneu, T0t0r04, BZHugs, Aether, LowOrbitIonCanon, Gabrielle_BGB, CanardMandarin , Jardin_Acide, Le vrai faux Serguei, rabbindesbois, ENOENT, face0xff, Forgi, 0ni0n5, Biotienne, JoanSivion, Fab13N, MathisHammel , Damien, G3rmon,  $in , yaumn, plean... ils se reconnaitront!

◦ Avant de commencer, commençons à télécharger les données dont nous aurons besoin pour les CTF. Nous n'en aurons pas besoin pour quelques sections, vous pouvez donc les démarrer maintenant et les laisser télécharger en arrière-plan.

◦ Autopsy: Nous nous concentrons sur la version Windows d'Autopsy. Vous pouvez rencontrer des problèmes avec le cours si vous l'utilisez sur Linux ou macOS car toutes les fonctionnalités ne sont pas prises en charge.

64-bit Autopsy: http://www.autopsy.com/download 
https://github.com/sleuthkit/autopsy/releases/download/autopsy-4.15.0/autopsy-4.15.0-64bit.msi
826Mo

 

Cet article reflète exclusivement l'opinion de ses auteurs et n’engage en aucune façon Consultingit. J'espère que ça vous a plu.

 

Ce cours, avec TD, POC et QCM d'évaluation est composé de ces autres chapitres:

Modules ingest

Modules additionnels

Module AndroidAndroid

Moteur de corrélation

Recherche de mots avec SOLR et TIKA

Préparation CTF

CTF Renzik : UI

Writeup CTF Renzik

 

Vos commentaires/remarques sont les bienvenus:

on Google+
email this page